Notre réponse face au COVID-19

La pandémie de COVID-19 (Coronavirus) représente un énorme revers potentiel pour la santé des femmes, des enfants et des adolescents et pourrait annuler des décennies de progrès dans les pays les plus pauvres. Le GFF s'est engagé à faire sa part pour aider les pays à protéger les services vitaux essentiels dans le cadre d'une réponse efficace face au COVID-19 et de la reprise. Decouvrez davantage les mesures que nous prenons.

Protéger les services essentiels pour les femmes, les enfants et les adolescents

La pandémie de COVID-19 continuant à progresser dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure, il existe un risque croissant de perturbations généralisées de l'accès aux services de santé reproductive, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent et de nutrition.

FACTEURS AFFECTANT L'UTILISATION DES INTERVENTIONS SANITAIRES ESSENTIELLES AU COURS DE LA PANDÉMIE DE COVID-19

De nouvelles estimations montrent que près de 1,2 million d'enfants et 57 000 mères pourraient mourir dans les six prochains mois selon l’hypothèse où le COVID-19 provoquerait les mêmes perturbations des services que lors de l’épidémie d’Ebola. Soit une augmentation de 45% de la mortalité infantile par rapport au niveau actuel.

Les dernières données montrent que, dans les pays appuyés par le GFF, la pandémie de COVID-19 est déjà en train d’interrompre la prestation de services de santé essentiels tels que les consultations prénatales, les accouchements assistés, la vaccination des enfants et l'accès à la planification familiale. Ces interventions sont les principaux moteurs de la récente réduction mondiale de la mortalité maternelle et infantile. Une récente enquête rapide menée par le Secrétariat du GFF auprès de ces pays a révélé que près de la moitié d'entre eux signalent déjà des interruptions de services potentiellement mortels. 

Annonce: LA RÉPONSE DU GFF À LA PANDÉMIE DU COVID-19

La réponse du GFF

Le GFF a un rôle unique à jouer pour garantir que la prestation sûre et équitable de services essentiels de santé et de nutrition pour les femmes, les enfants et les adolescents soit un élément central d'une réponse mondiale efficace face au COVID-19 et de la reprise.

Au niveau mondial, les dirigeants du Groupe des Investisseurs du GFF ont lancé un appel à l’action, afin de mettre fin à une éventuelle crise sanitaire secondaire causée par des perturbations généralisées des services d'urgence. Le GFF renforce sa collaboration avec les pays, les bailleurs, les organisations de la société civile mondiales et locales, afin de s'assurer que cette question reste une priorité dans les programmes politiques.

Communiqué de presse: Les dirigeants du GFF mettent en garde contre l'émergence d'une deuxième crise sanitaire mondiale due à des perturbations des soins de santé primaires en raison du COVID-19

Au niveau national, le GFF aide ses 36 pays partenaires à protéger et à maintenir les services de santé essentiels pour les femmes, les enfants et les adolescents de trois manières:

  • En déployant les capacités de base du GFF pour appuyer la planification et l'établissement des priorités des pays

  • En renforçant la prestation de services de première ligne

  • En abordant les contraintes liées à la demande

Données et Connaissances

Le GFF a lancé une série de  séminaires en ligne  dédiés pour assurer un partage des connaissances et un apprentissage continus et axés sur les besoins entre les pays appuyés par le GFF et les partenaires mondiaux.

« Quel est l'impact des interruptions de service dans chaque pays bénéficiant de l’appui du GFF? Quels sont les facteurs qui affectent la demande et l'offre des services de santé pendant la pandémie de Covid-19» ? Ces Notes de Synthèse par Pays fournissent des données et des directives aux responsables politiques et aux praticiens sur la préservation des services de santé essentiels en temps de crise afin d'aider à maintenir les progrès réalisés au cours des dernières années.

Afghanistan (En)

Guinée 

Nigéria (En)

Bangladesh (En)

Haïti

Pakistan (En)

Burkina Faso 

Indonésie (En)

Rwanda (En)

Cambodge (En)

Kenya (En)

Sénégal 

Cameroun

Libéria (En)

Sierra Leone (En)

République Centrafricaine

Madagascar

Somalie (En)

Tchad

Malawi (En)

Tajikistan (En)

Côte d’Ivoire 

Mali

Tanzanie (En)

République Démocratique
du Congo

Mauritanie

Ouganda (En)

Ethiopie (En)

Mozambique (En)

Vietnam (En)

Ghana

Myanmar (En)

Zambie (En)

Guatemala (Es)

Niger

Zimbabwe (En)

Pays éligibles au soutien du GFF

Angola (En)

Egypte (En)

Laos (En)

Île Salomon (En)

Bénin

Érythrée (En)

Lesotho (En)

Soudan (En)

Bhutan (En)

Eswatini (En)

Maroc

Soudan du sud (En)

Bolivie (Es)

Gambie (En)

Népal (En)

Timor-Leste (En)

Burundi

Guinée-Bissau (En)

Nicaragua (Es)

Togo

Comores (En)

Honduras (Es)

Papouasie Nouvelle
Guinée
 (En)

Ouzbékistan (En)

Congo

Inde (En)

Philippines (En)

Yémen (En)

Djibouti

Kirghizistan (En)

São Tomé
and Príncipe
 (En)