à Propos de Nous

Chaque année, dans 50 pays à travers le monde, plus de 5 millions de mères et d’enfants meurent de maladies évitables et les économies de ces pays perdent des milliards de dollars en raison des problèmes de santé et de nutrition. La nécessité d'atteindre l'Objectif de Développement Durable pour mettre un terme aux décès évitables de mères, de nouveau-nés et d'enfants d'ici à 2030 est urgente. Nous disposons de 12 années seulement pour terminer le travail et nous savons ce qui doit être fait.

Nous devons combler un important déficit de financement afin que la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents soient priorisées et financées. Le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme, Chaque Enfant (GFF) aide les gouvernements des pays à revenu faible ou intermédiaire de la tranche inferieure à transformer la manière dont ils priorisent et financent la santé et la nutrition de leur population. Cela contribuera à sauver jusqu'à 35 millions de vies d'ici à 2030 et améliorera considérablement la capacité des citoyens et des pays à prospérer dans l'économie mondiale.

Les solutions résident dans le leadership national. Avec le soutien approprié, les gouvernements des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure augmentent sensiblement leurs investissements dans la santé et la nutrition - transformant les vies de millions de personnes et améliorant considérablement la capacité de leur pays à prospérer dans l'économie mondiale.

Le GFF a été lancé au cours de la Conférence sur le Financement du Développement à Addis-Abeba en juillet 2015 dans le cadre d’un débat mondial sur le financement des ODD ; ce qui nécessite de progresser de la pensée de milliards de dollars à la reconnaissance du fait que nous avons besoin de trillions de dollars pour atteindre les objectifs ambitieux sur lesquels nous sommes convenus. Ce changement n'est possible qu’à travers de nouvelles approches de financements qui reconnaissent que les pays eux-mêmes sont les moteurs de progrès et que le rôle de l'aide externe est d'aider les pays à obtenir davantage de ressources existantes et à augmenter le volume total de financement.

Notre travail au GFF est d'aider les pays dans leur cheminement. Nous donnons aux autorités nationales les moyens de réunir des partenaires autour d’une table afin de convenir d’un ensemble de priorités claires et d’un plan national. Centrés sur les femmes, les enfants et les adolescents, les pays investissent dans des domaines ayant un fort impact, mais de longue date et, insuffisamment financés tels que la santé et les droits sexuels et reproductifs, la survie des nouveau-nés, la santé des adolescents et la nutrition– et dans les systèmes de santé nécessaires pour fournir des prestations à grande échelle et maintenir l’impact.

Le Fonds Fiduciaire du GFF sert de catalyseur pour le financement, les pays utilisant des subventions modestes du Fonds Fiduciaire du GFF pour accroître considérablement leurs ressources nationales et cela, parallèlement aux financements de l’IDA et de la BIRD, aux financements externes alignés et aux ressources du secteur privé. Chaque investissement externe d’ampleur limitée est multiplié par les propres engagements des pays - générant un retour sur investissement important et, permettant à terme de sauver des vies humaines et d’améliorer la situation des populations.

Nous aidons également les gouvernements à s’assurer qu’un système solide est en mis en place pour suivre les progrès réalisés, apprendre, corriger les trajectoires et s’améliorer continuellement.

Il s’agit d’une approche puissante et novatrice qui offre bien plus que la somme de ses différentes composantes. Elle sauve et transforme des vies et, à long terme, permet également aux pays de progresser et de s’épanouir, avec les systèmes et les capacités adéquats pour un avenir fort, plus sain et plus prospère.

La réponse obtenue à date s'est révélée massive et la demande est forte. En novembre 2018, les dirigeants mondiaux se sont engagés à  investir 1 milliard de dollars US en soutien à l'expansion du partenariat du GFF  vers la cinquantaine de pays dans lesquels les besoins sanitaires et nutritionnels sont les plus importants.

Ceci représente une occasion historique de progresser vers la couverture de santé universelle et cela, en donnant la priorité aux femmes, aux enfants et aux adolescents. Ensemble, nous pouvons achever le travail. Nous pouvons mettre un terme aux décès évitables de mères, de nouveau-nés et d’enfants d’ici à 2030, améliorer les vies de millions de femmes, d’enfants et d’adolescents et, permettre à beaucoup d’autres pays de bâtir un avenir durable.