Communiqué de Presse

Le Mécanisme de financement mondial et ses partenaires lancent un appel à propositions pour étendre l’échelle d’innovations et cela, afin de sauver les vies de femmes et de nouveau-nés

L'appel à propositions aidera les pays aux taux de mortalité maternelle et néonatale les plus élevés à atteindre les Objectifs de développement durable

WASHINGTON, DC – Aujourd’hui, le Mécanisme de financement mondial (GFF) a annoncé un appel à propositions en vue d’aider les pays confrontés à une forte mortalité maternelle et néonatale à accroitre l’échelle d’innovations avérées et axées sur une réduction de la mortalité maternelle et néonatale aux alentours et après la naissance. Cette initiative répond à la demande croissante des pays pour une mise à l’échelle ainsi que pour le maintien d’innovations capables d’appuyer leurs priorités de santé et de nutrition et cela, en remédiant aux goulots d'étranglement les plus importants qui entravent la réalisation de résultats à grande échelle.

Cet appel à propositions—effectué en partenariat avec Laerdal Global Health, une société norvégienne à but non-lucratif dédiée à la sauvegarde de la vie des mères et des nouveau-nés—cherche à faire progresser les innovations avérées et axées sur une réduction de la mortalité maternelle et néonatale qui se fondent sur des données probantes et qui peuvent être efficacement mises en œuvre dans des milieux à faibles ressources pour obtenir de meilleurs résultats de qualité et cela, à grande échelle. Dans le cadre du présent appel à propositions, cinq subventions sont prévues, chacune s’élevant à 5 millions d’US$ sur trois ans. La date limite pour la soumission de propositions est le 30 avril 2019. 

« Le fondement de l'innovation est l'impact. Nous sommes convaincus qu'une occasion particulièrement importante est à saisir pour étendre à plus grande échelle les interventions avérées capables de sauver davantage de vies et cela, de façon plus rapide et plus efficace. Nous sommes donc ravis de nous associer au GFF dans le cadre de cette initiative » a déclaré Tore Laerdal, Président Exécutif de Laerdal Global Health.

Cet appel à propositions fait partie intégrante de l’approche plus large du GFF en matière d’innovations axées sur une amélioration de la santé et du bien-être des femmes, des enfants et des adolescents. Dans le cadre de cette approche plus large, le GFF finance l’adoption d’innovations durables et intégrées aux systèmes de santé nationaux et cela, à la fois à travers les gouvernements des pays éligibles et un large éventail de partenaires de mise en œuvre.  Ces innovations permettent également de remédier aux lacunes importantes des systèmes de santé, telles qu’identifiées dans les dossiers d'investissement du GFF ou dans les plans et stratégies nationaux de développement sanitaire et cela, pour avoir un impact sur la santé et la nutrition.

« Le secteur privé aide les pays à surmonter les goulots d'étranglement inhérents à leurs systèmes de santé. Le Mécanisme de financement mondial est fier de s’associer avec Laerdal Global Health et avec d'autres partenaires du GFF pour aider les pays à étendre l’échelle des innovations ciblant les femmes, les enfants et les adolescents » a déclaré Mariam Claeson, Directrice du GFF.

Le GFF travaillera également avec l'UNICEF qui, grâce à son expertise en matière d’innovations et à sa forte présence opérationnelle dans les pays appuyés par le GFF, apportera une valeur ajoutée unique.

Pour lire l'appel à propositions, veuillez onsulter ici.

 

À propos du Mécanisme de financement mondial

Le Mécanisme de financement mondial (GFF) est un partenariat à multiples parties prenantes qui aide les pays à remédier aux problèmes de santé et de nutrition les plus importants qui touchent les femmes, les enfants et les adolescents. Le partenariat du GFF appuie les pays de trois manières spécifiques :

  1. En élaborant un dossier d'investissement et un plan de mise en œuvre pour prioriser la santé reproductive, de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l'adolescent et la nutrition ainsi qu’un solide système de soins de santé primaire ;
  2. En renforçant une plateforme pilotée par le pays qui aligne les parties prenantes principales sur le dossier d’investissement et le plan d'investissement; et
  3. En mobilisant et en coordonnant les ressources financières requises pour accélérer les progrès réalisés en faveur des populations les plus vulnérables, souvent localisées dans les régions les plus difficiles à atteindre.

Le GFF a été fondé en 2015 par la Banque mondiale, les gouvernements du Canada et de la Norvège, les Nations Unies et d'autres partenaires. Le Fonds fiduciaire du GFF est soutenu par les Gouvernements du Burkina Faso, du Canada, de la Côte d’Ivoire, du Danemark, la Commission européenne, l’Allemagne, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège, le Qatar et le Royaume-Uni; la Fondation Bill & Melinda Gates; Laerdal Global Health; MSD for Mothers; et un bailleur de fonds anonyme. Le GFF aide les autorités nationales à aligner les partenaires sur des plans pilotés par le pays et cela, en priorisant les domaines à fort impact, mais sous-financés, du secteur de la santé. Le Fonds fiduciaire du GFF joue un rôle catalytique en matière de financement en permettant aux pays d’utiliser des subventions modestes pour considérablement accroître leurs ressources nationales et cela, en parallèle aux financements de l’IDA et de la BIRD de la Banque mondiale, aux financements extérieurs alignés et aux ressources du secteur privé. Pour en apprendre davantage : https://www.globalfinancingfacility.org/fr et @theGFF