Nigéria

Améliorer la prestation de services dans les zones touchées par les conflits 

Contact Gouvernement

Dr. Umma Yaradua

Spécialiste du financement de la santé

 

Les défis

Pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure comptant une population importante et marquée par une croissance démographique rapide, le Nigéria est confronté à des difficultés importantes en ce qui concerne la prestation et le paiement des services de santé Le Nigéria, qui a intégré le GFF en 2015, affiche les dépenses de santé par habitant parmi les plus faibles au monde et dépense moins pour la santé que d'autres pays disposant d’un niveau de revenus comparable. Dans le même temps, l’insurrection nationale a particulièrement fragilisé la région du nord-est du pays, la laissant aux prises avec une prestation de services et des infrastructures de santé défaillantes et limitant l’accès des ménages aux services de santé et de nutrition. 

L’action du partenariat du GFF

Le partenariat du GFF soutient les efforts déployés par le gouvernement du Nigéria pour accroître et améliorer l’efficience des financements destinés à mettre en œuvre la Loi nationale sur la santé et atteindre les populations les plus pauvres et les plus vulnérables au moyen de l’élargissement du projet d'investissement de la Banque mondiale dans le secteur de la santé du Nigéria (Nigeria State Health Investment Project (NSHIP)) à la région du nord-est du pays, touchée par les conflits, et où la prestation de services est depuis longtemps très difficile à assurer. Le GFF apporte un cofinancement de 20 millions de dollars au projet visant à améliorer et renforcer les soins de santé primaires, en commençant par trois États et il complète le financement du gouvernement pour le Fonds pour la prestation des soins de santé de base (Basic Health Care Provision Fund — BHCPF) Le GFF a également accordé une subvention de 7 millions de dollars au projet de la Banque mondiale tendant à accélérer les progrès en matière de nutrition au Nigéria afin d’accroître le recours à des services de nutrition de qualité et rentables, par les femmes enceintes et allaitantes, les adolescentes et les enfants de moins de cinq ans. La Fondation Bill et Melinda Gates, la Banque mondiale, la Fondation Dangote et Power of Nutrition figurent parmi les partenaires contribuant au financement des priorités nationales.

Les résultats

Le gouvernement fédéral du Nigéria a institué le BHCPF en vue d’accroître les financements pour la santé et de la prestation d’un paquet minimum de service de santé de base. Le partenariat du GFF apporte son appui à la plateforme nationale pour qu’elle puisse respecter ses engagements, et un nombre croissant de partenaires de développement envisagent de cofinancer le BHCPF, ce qui permettra de renforcer l’harmonisation et l’efficacité du financement du secteur de la santé nigérian.  Plusieurs résultats ont été enregistrés en 2018 dans la région touchée par les conflits couverte par le NSHIP, à la fois en ce qui concerne l’élargissement de l’accès et de l’utilisation des services de soins de santé, mais aussi du renforcement des systèmes de santé. Les services financés par le NSHIP ont été étendus à 39 administrations locales desservant 13,3 millions d’habitants.  Selon l’enquête DHS de 2018, l’élargissement du NSHIP aux régions du nord du pays affectées par les conflits a contribué à une amélioration significative des principaux résultats en matière de santé et de nutrition.

Le dernier rapport annuel 2018-2019 du GFF présente des informations complémentaires sur la manière dont le Nigéria est parvenu à ses résultats.