Mozambique

Renforcer les services de soins de santé primaires et de nutrition pour atteindre les plus pauvres

Contact Gouvernement

Dr. Marina Karagianis

Directeur de la Planification, Ministère de la Santé, Мozambique

Les défis

Le Mozambique est parvenu à réduire de manière considérable le taux de mortalité des mères, des enfants de moins de cinq ans et des nouveau-nés. Toutefois, en ce qui concerne les populations les plus pauvres des zones rurales, les progrès ont été inégaux et limités Le Mozambique s’emploie, avec l’aide du partenariat du GFF, à assurer un accès équitable aux services.

L’action du partenariat du GFF

Le dossier d’investissement sur cinq ans du Mozambique accorde la priorité aux interventions visant à renforcer les services de santé reproductive, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent et de nutrition dans les districts les plus touchés de dix provinces. Le partenariat du GFF cofinance le dossier d’investissement par l’intermédiaire du programme de renforcement des soins de santé primaires et accorde une attention particulière aux résultats, à la qualité, et à l’accès aux services de soins de santé primaires essentiels ainsi qu’à l’amélioration de la collecte des données et au suivi, entre autres choses. 

Les résultats

Les autorités nationales, soutenues par le partenariat du GFF, ont réussi à améliorer les services en augmentant les dépenses dans les provinces mal desservies pour recruter et former davantage de personnel de santé et d’agents de santé communautaire, et améliorer la disponibilité des médicaments essentiels dans les formations sanitaires primaires. Cela a permis d’augmenter le nombre d’accouchements effectués dans des établissements de santé et devrait contribuer à réduire les décès des mères et des nouveau-nés. Ainsi, 80 % des naissances ont eu lieu dans des établissements de santé, dépassant ainsi les objectifs fixés pour 2018. En outre, des agents clés de la nutrition ont été formés et un paquet d’interventions de nutrition a été mis en place dans huit des provinces les plus touchées. Ces actions ont permis à 3 609 078 enfants supplémentaires de recevoir des services de nutrition de base entre 2017 et 2018. Le gouvernement veut s’appuyer sur ces avancées et en faire le point de départ pour une réforme plus large des systèmes de santé.

Le dernier rapport annuel 2018-2019 du GFF présente des informations complémentaires sur la manière dont le Mozambique est parvenu à ses résultats.