Madagascar

Lutter contre la malnutrition afin de bâtir un avenir meilleur pour les femmes et les enfants

Contact Gouvernement

Hery Harimanitra Andriamanjato

Director, Partnership, Ministry of Public Health of Madagascar

Les défis

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du monde et on estime que 77,8 % de sa population, essentiellement rurale, vit dans un état de pauvreté absolue. Le taux de malnutrition chronique élevé enregistré par le pays le classe au quatrième rang mondial, et 47 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance. Selon la méthodologie d’estimation basée sur le besoin énergétique alimentaire minimum, près de 60 % de la population serait considérée comme extrêmement pauvre. Cela signifie que près de 13 millions de Malgaches vivent de ressources ne leur permettant pas de disposer de rations alimentaires suffisantes pour subvenir à leur besoin et à celui de leur famille. L’obtention de résultats durables représente un défi qu’il conviendra de relever en tenant compte des déterminants essentiels de la nutrition qui couvrent de nombreux secteurs.

L’action du partenariat du GFF

Le partenariat du GFF soutient l’engagement pris par le gouvernement de renforcer l’alignement des partenaires dans les différents programmes et dans les différentes zones géographiques afin d’améliorer les résultats de santé et de nutrition. Le GFF se sert du dossier d’investissement du pays afin de soutenir les efforts déployés pour accroître les ressources affectées aux prestataires de premières lignes grâce à la décentralisation du budget et au déploiement d’effectifs qualifiés dans les régions mal desservies. Il s’attache également à augmenter la demande pour les services ayant un fort impact parmi les populations vulnérables, à améliorer l’accès aux mécanismes de protection financière, à renforcer les réseaux de prestation de services et à renforcer le plan stratégique national d’enregistrement et de statistiques de l’état civil. Les ressources du GFF seront associées au projet d’amélioration des résultats en matière de nutrition dans le cadre d’une approche-programme à phase multiple financé par la Banque mondiale (financement additionnel). Ce projet financera des domaines spécifiques énoncés dans le dossier d’investissement, notamment les services de santé reproductive, les activités d’autonomisation des femmes, des interventions visant à améliorer l’accès financier aux services et la protection financière des populations pauvres et vulnérables, et des interventions conçues dans le but de renforcer la redevabilité et la gestion financière des services de santé primaire. 

Les progrès réalisés

Le dossier d’investissement de Madagascar, qui est presque terminé, est aligné sur la stratégie de financement de la santé du pays, qui est en cours de préparation, et sur la nouvelle stratégie de développement de la santé. Le dossier d’investissement présentera les régions et les interventions prioritaires qui nécessiteront un financement particulier et intégrera une cartographie des ressources et un cadre de suivi et d’évaluation. Le Secrétariat du GFF apportera une assistance technique pour le suivi et l’évaluation, y compris une cartographie des ressources de la stratégie nationale du développement de la santé et une version actualisée de la cartographie des ressources du dossier d’investissement.

 

Secrétariat du GFF Contact

Maria Eugenia Bonilla-Chacin
mbonillachacin@worldbank.org

CONTACT CHARGÉ(E) DE LIAISON

Hasina Hantanirina Razafimbola
gff.madagascar@gmail.com

DOCUMENTS CONNEXE

COVID-19 BREF: PRÉSERVER LES SERVICES DE SANTÉ ESSENTIELS PENDANT LA PANDÉMIE