Éthiopie

Réduire les taux de mortalité et améliorer la vie des mères, des enfants et des adolescents

Contact Gouvernement

Dr. Yekoyesew Worku

Directeur général des opérations

Les défis

L’Éthiopie, qui a été l’un des premiers pays à rejoindre le GFF en 2015, a réduit de manière significative la mortalité des enfants de moins de cinq ans, les décès maternels et la fécondité des adolescents. Ces résultats sont impressionnants, cependant le pays reconnait qu’il est nécessaire de poursuivre ses efforts pour renforcer le système national de santé et atteindre les objectifs fixés dans le dossier d’investissement.

L’action du partenariat du GFF  

Le ministère fédéral de la Santé cherche à aligner et coordonner les ressources externes en vue d’accélérer l’obtention de résultats au titre de la santé maternelle et infantile et gère à cette fin le SDG-PF (Sustainable Development Goals Performance Fund), un fond commun qui regroupe les financements de onze bailleurs de fonds et notamment de la Banque mondiale et du GFF et qui dispose entre 700 et 750 millions de dollars engagés sur la période 2015–2020. 

Le partenariat du GFF soutient les efforts déployés par le gouvernement pour combler le déficit de financement subsistant grâce à une mobilisation et utilisation plus judicieuse des ressources nationales, pour suivre, mobiliser, aligner les ressources, améliorer l’efficience des dépenses et renforcer la mise en œuvre du plan de transformation du secteur de la santé. Le Fonds fiduciaire du GFF, la Banque mondiale et Power of Nutrition cofinancent le Programme axé sur les résultats (PforR) en direction des objectifs d’un développement durable dans le domaine de la santé de l’Éthiopie cherche à renforcer la participation du secteur privé dans le secteur de la santé. Le financement de ce programme est subordonné à l’atteinte par l’Éthiopie des indicateurs servant de base aux décaissements portant sur le système de santé et la santé maternelle et infantile.

Les résultats

Selon l’enquête nationale sur l’évaluation de la disponibilité et l’état de préparation des services (SARA — Service Availability and Readiness Assessment) conduite en 2018 avec le concours du partenariat du GFF et la « mini » enquête démographique et sanitaire réalisée en 2019 plusieurs indicateurs du système de santé font état d’amélioration : la proportion de centres de santé qui communiquent en temps voulu les données produites par leur système de gestion de l’information sanitaire (84 % contre une cible initialement fixée à 80 %) ; la couverture et l’exhaustivité de l’enregistrement des faits d’état civil ont également augmenté, la part des kebeles (sous-division des districts woreada) qui proposent des services d’état civil a atteint 89 % en 2018 ; le pourcentage des naissances enregistrées a progressé de 20 % et celle des décès de 19 %.

Le dernier rapport annuel du GFF présente des informations complémentaires sur la manière dont l’Éthiopie a obtenu ses résultats.

CONTACT SECRÉTARIAT DU GFF

Marion Cros
gff.ethiopia@gmail.com

CONTACT CHARGÉ(E) DE LIAISON

Dinksera Debebe Mekuria
mcros@worldbank.org

DOCUMENTS CONNEXES

DOSSIER D'INVISTISSEMENT: ETHIOPIA HEALTH SECTOR TRANSFORMATION PLAN

COVID-19 BREF: PRÉSERVER LES SERVICES DE SANTÉ ESSENTIELS PENDANT LA PANDÉMIE

l'évaluation du projet: PROGRAMME D'OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN SANTÉ POUR LES RÉSULTATS


RELATED LINKS

L'APERÇU De l'ÉTHIOPIE SUR CRVS