Afghanistan

Renforcer l’accès à des services de santé, de nutrition et de planification familiale de qualité

Contact Gouvernement

Diwa Samad

Sous-ministre, ministère de la santé

Les défis

Malgré la multiplication des incidents touchant à la sécurité, l’Afghanistan est parvenu à réduire de manière considérable la mortalité des mères et des enfants de moins de cinq ans. Ces résultats ont été obtenus en accordant la priorité aux interventions à fort impact et en les déployant à grande échelle, en utilisant les données pour la prise de décision, et tirant pleinement parti de l’ensemble des capacités disponibles, y compris celles des organisations non gouvernementales.

L’action du partenariat du GFF

Le partenariat du GFF soutient les efforts déployés par le gouvernement d’Afghanistan visant à améliorer la collaboration avec les ONG pour assurer des services, évaluer leurs performances et mesurer la qualité des prestataires de services. L’accent est également mis sur la réduction de la fragmentation des ressources extérieures en cartographiant et en assurant un suivi des ressources hors budget et budgétaires en complément des contrats de prestation du paquet minimum d’activité (PMA) et du paquet de services de santé hospitaliers essentiels (PSHE) ; sur l’adoption d’innovations visant à réduire la mortalité maternelle et les retards de croissance ; et sur l’amélioration de l’accès et de la qualité des services comme la planification familiale. La Banque mondiale appuie l’action menée par l’Afghanistan dans le cadre du projet Sehatmandi, un investissement de 600 millions de dollars sur trois ans, qui couvre 31 provinces avec ces paquets de services. Le GFF cofinance ce projet à hauteur de 35 millions de dollars dans le but d’accroître le recours aux services de santé, de nutrition et de planning familial et de rehausser leur qualité. Le Canada, l’Union européenne et USAID figurent également parmi les bailleurs de fonds externes.

Les progrès réalisés

Malgré les problèmes sécuritaires, les prestataires de services sont parvenus à couvrir la quasi-totalité des provinces (31 sur 34) dans le cadre du nouveau modèle de contractualisation. Le ministère de la Santé publique a mené à bien le premier examen semestriel des performances qui indique que la méthode de paiement à la performance (pay-for-performance — P4P) a permis d’améliorer l’utilisation des données et de mettre davantage l’accent sur la mesure des performances. Une entité tierce vérifie la performance de ces prestataires de services sur la base des rapports du système de gestion de l’information sanitaire et évalue la qualité des services grâce au tableau de bord prospectif. Les données ont été collectées et validées auprès des partenaires en vue de la cartographie des ressources nationales. Cet exercice a pour but d’alimenter la prochaine version du dossier d’investissement en cours d’élaboration avec les partenaires qui s’accordent sur les réformes initiales du système de santé et du financement de la santé afin d’encourager les discussions sur l’établissement des coûts et des priorités.

CONTACT SECRÉTARIAT DU GFF 

Brendan Hayes
bhayes@worldbank.org

CONTACT CHARGÉ(E) DE LIAISON

Farzana Maruf
gff.afghanistan@gmail.com

DOCUMENTS CONNEXES

COVID-19 BREF: PRÉSERVER LES SERVICES DE SANTÉ ESSENTIELS PENDANT LA PANDÉMIE

portail de projet: Afghanistan Sehatmandi Project

l'évaluation du projet: Afghanistan Sehatmandi Project


LIENS CONNEXES

Communique de Presse: Ministry of Finance and the World Bank Sign $691 Million Financing to Improve Afghanistan’s Economy and Healthcare